Liquidambar

LIQUIDAMBAR


Papier argentique couleur, diamètre 370 cm

Cette œuvre a été réalisé dans le cadre d’une résidence au domaine de Kerguéhennec à l’automne 2012


liquidambar

L’abri photographique capture par dessous le feuillage des arbres. Durant plusieurs heures, dans le noir complet, je dispose les feuilles de papier photosensible à l’aveugle en cercles concentriques autour du tronc rappelant ainsi les cercles de croissances d’un arbre coupé. L’image s’imprime en négatif sur le papier argentique couleur. Les temps de pauses varient de 2 minutes à 1 heure.

La toile est conçue comme un soufflet, en plis amidonnés, assurant la modularité du dispositif en fonction de la dimension des arbres choisis. Le blanc central est une réserve induisant le plein de l’arbre. Il invoque ainsi la constitution par l’extérieur du bois par rapport à sa fibre originelle.

À l’intérieur, l’expérience de l’obscurité complète, du temps et de la projection de l’image sur le papier et sur mon corps, comme une découverte au moment de l’ouverture des trous de lumière ont été pour moi inhérentes à la production de l’image.

C’est ce que j’ai cherché à partager dans l’installation De sa cellule à l’heure sans ombre le moment où je peux voir, permettre l’accès et la possibilité d’appréhender le phénomène, non plus seulement par l’image mais par l’expérience.