Le ciel de fibonacci

LE CIEL DE FIBONACCI


2018
Filtre gélatine, papier photo argentique, bois, 1,22 x 6 m

Cette œuvre a été réalisée durant une résidence au Collège des Bernardins pour l’exposition Devenir


Le Ciel de Fibonacci
Photographie Sophie Monjaret

Durant la résidence, l’exposition est ouverte et en mutation constante au fil de l’avancée de notre travail.

Le premier geste a été de recouvrir les fenêtre de la sacristie du Collège des Bernardins par des filtres colorés. Ce filtre rouge invoque le vitrail et plonge l’ensemble de l’espace dans une lumière inactinique. La sacristie devient alors un espace de travail photographique et un coffre de protection pour le papier argentique.

Je souhaitais penser la photographie comme une relique, éphémère, protégée. La hauteur de la sacristie est comme le symbole du ciel et j’ai envisagé un photogramme insolé au Ultra Violet du Soleil.

Après la construction d’un dispositif monumental, comme un châssis de chambre photographique, j’ai sorti cette « relique » sur l’esplanade aux rayons du soleil. La création du ciel est en fait une succession de temps de pose successif sur le papier photographique. Non révélé.

J’ai utilisé pour les différents temps de pose la suite mathématique de Fibonacci transposée en secondes.

Film réalisé durant l’exposition Devenir au Collège des Bernardins (commissaire Sophie Monjaret)
Interview de Gabrielle Conihl de Beyssac, Sarah Feuillas et Jonas Delhaye (à partir de 5’00 min).